Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 05:32

Au moment ou mon essence se transformera
En océan universel
La beauté des atomes sera pour moi lumineuse.
C'est pourquoi je brule comme la chandelle,
Afin que, dans la voie de l'Amour,
Tous les instants pour moi deviennent un seul instant.

_____________________________________________________________________

(Un des commentaires sous la vidéo sur Youtube :)

"Dans la Mystique on dépasse la Raison, une sorte d'embrasement de la Raison....La fine pointe du religieux qu'on appelle la Mystique... Il y a quelque chose qui nous dépasse de partout, ce quelque chose d'autre part qui nous submerge. La Mystique, c'est l'Appréhension des mystères, ce sur quoi on ne peut rien dire, qui échappe au langage, du verbe grec "Muein" : muet, les lèvres fermées. Aujourd'hui nous ne connaissons plus Dieu car nous ne sommes pas capables d'amener notre front à la hauteur du sol. La Mystique est plutôt une expérience d'ordre Intérieur c'est à dire l'expérience qui ne peut pas s'exprimer, l'expérience du Divin en tant qu'il est irreprésentable, il est au-delà de toute pensée que nous pouvons en avoir. Le Mystique est solitaire, mais il ne peut pas ne pas retourner vers les autres. Ne plus émettre aucune résistance en la Présence de Dieu en soi. Les Mystiques aiment la SOLITUDE, c'est au cœur de la SOLITUDE que va se passer quelque chose...être ouvert à l'Infini, c'est ce que quelqu'un comme Jung appelle le phénomène Mystique en tant que tel."

Clémence Imane Stuart Beare

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel - dans Rumi
commenter cet article

commentaires

triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg