Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2015 1 23 /11 /novembre /2015 05:31
Etre l'éternelle présence sans violence

"Lorsqu'un objet apparaît dans la Conscience, il n'a aucune réalité dans le passé, et il n'en a pas dans le futur. C'est seulement ce qui est dans l'instant même qui a valeur et réalité.C'est uniquement dans chaque instant que nous pouvons trouver en nous cette résonance. Donc, vouloir toujours retourner dans le passé, ou nous loger dans un hypothétique futur n'amène aucune solution.

La seule possibilité d'en sortir réside dans l'instant présent. Mais pour cela, il faut comprendre que le déroulement des objets de l'état de veille ou de l'état de rêve se fait sur un écran qui n'est jamais affecté par ces objets, ni soumis à aucun passé, présent ou futur.

Ce qu'il faut chercher, c'est cet écran qui est en dehors de ce triple aspect du temps. Et pour réaliser cela, nous avons besoin de l'instant. En vérité ce qu'on appelle l'instant présent n'existe pas, car il est déjà le passé.Nous ne pouvons jamais saisir un présent, mais seulement être présents à nous-mêmes, c'est-à-dire être l'éternelle présence.

Donc, cette discrimination, qui approche les choses de cette manière, vous dégage de tous les conditionnements habituels. C'est ce qu'on peut appeler la méditation , mais c'est pour ainsi dire une méditation continuelle, ce n'est pas une méditation organisée entre sept et huit. C'est une méditation qui crée des rappels. De même que la paresse engendre la paresse, l'état vigilant entraîne des rappels de vigilance. Il crée la disponibilité à cette vigilance.

Un homme qui a une approche saine vis-à-vis des choses, a de fréquents rappels de disponibilité. Et c'est la répétition, non organisée, de cette disponibilité qui apporte la détente et la capacité de faire face aux différents événements.

Donc entreprendre systématiquement des méditations en les considérant comme une espèce de devoir, n'est qu'une violence supplémentaire vis-à-vis de soi-même.

[...]

Lorsqu'on vit d'une façon intime avec soi-même il y a des invitations auxquelles il faut répondre. Il faut se laisser prendre, commencer à converser, et faire commerce avec ces sollicitations qui deviendront de plus en plus fréquentes et rapprochées, jusqu'à ce que nous soyons dans une continuelle et profonde méditation. Voilà l'approche saine, organique, non violente qu'il faut avoir vis-à-vis de la vie.

Toute autre approche nécessitant discipline, violence, ou efforts de détachement, que ces efforts soient physiques, alimentaires ou psychiques, est à déconseiller."

Jean Klein - extrait de : La Joie sans objet - Éditions Almora, Paris, 2009 - pages 136 et 137

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel - dans Jean Klein
commenter cet article

commentaires

Marie-Eve 23/11/2015 11:26

Merci Emmanuel! Ce texte (comme beaucoup d'autres que tu publies) est un baume!

Emmanuel 24/11/2015 06:04

Merci Marie-Eve pour ton commentaire. Heureux que ce texte de Jean Klein te soit agréable comme il l'est pour moi.

triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg