Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maison d'Emmanuel

Jean Klein - Qui suis-je ? : la quête sacrée - notes 2019-1

20 Février 2019, 08:41am

Publié par Emmanuel

"Pourquoi évitons-nous l'appel de l'interrogation ? Pourquoi évitons-nous de découvrir ce que nous sommes ?

En grande partie à cause du sentiment profond qu'interroger sincèrement signifie la mort de quelque chose auquel nous nous accrochons, ce quelque chose étant l'idée que nous avons de nous-mêmes, la personnalité, l'ego, et tout ce qui va avec.

Mais nous hésitons également parce que nous ne savons pas comment poser la question, nous la sentons là mais ne savons pas comment l'approcher, nous la sentons trop vaste pour nous , nous en avons peur. Ce qui est merveilleux, c'est que ces deux excuses font partie de notre sagesse inhérente, viennent de la réponse même. Elles prouvent que nous en savons déjà plus que nous ne le pensons."

Extrait de : Jean Klein - Qui suis-je ? : la quête sacrée. - Editions Albin Michel, 1989. Introduction, page 12 par Emma Edwards

"Il n'y a rien d'introverti ou de mystique dans le fait de vivre dans l'ouverture, dans la vigilance non dirigée. Les outils de l'existence, la mémoire et le "je" vont et viennent lorsqu'on a besoin d'eux, mais la présence dans laquelle ils vont et viennent demeure.

La disparition du centre de référence ne signifie plus inconscience, vide, mort. Il y a le continuum de la conscience, la vie, où tous les phénomènes apparaissent et disparaissent. Là seulement, il existe une sécurité et un accomplissement absolus.

A partir de ce moment les résidus de formulation, de subjectivité deviennent plus économiques, alimentés par rien d'autre que la question même, jusqu'à ce que les résidus de la Question vivante soient dissous dans la Réponse vivante."

Extrait de : Jean Klein - Qui suis-je ? : la quête sacrée. - Editions Albin Michel, 1989. Introduction, page 14  par Emma Edwards.

Commenter cet article