Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maison d'Emmanuel

Des nouvelles de Pépère

23 Août 2019, 16:48pm

Publié par Emmanuel

Des nouvelles de Pépère

"Tu me donneras des nouvelles de Pépère", m'avait demandé ma collègue Nathalie avant de partir en vacances d'été.

J'avais acquiescé.  Quand même un peu surpris qu'elle me surnomme ainsi, même si nous savons notre corps-esprit compter un peu plus d'un demi-siècle.

Puis, sourire, quelques instants plus tard, je me suis souvenu que c'était le petit nom affectueux que j'avais attribué au fauteuil sur lequel je posais mon séant jusqu'à la fin de l'année 2018. Il était depuis devenu inutilisable , l'assise ayant fini par céder à la suite d'une attaque de petites bêtes xylophages.

Et de Pépère je leur en ai beaucoup parlé depuis février 2019 à mes collègues de la bibliothèque. De Pépère mais aussi de mes autres sièges, tous ramenés de la maison de mes parents lorsqu'ils furent, ma mère puis mon père, décédés. 

Un fauteuil de bureau au tissu brunâtre, deux petits fauteuils bridges et une chaise aux tissus défraîchis et tâchés, le galon décollé par endroits.

Nous projetions depuis quelques temps déjà de les faire refaire et nous repoussions essentiellement du fait du transport à effectuer. Et puis l'idée en moi de devenir apprenti tapissier peu à peu a germé. Me rappelant que mon grand-père -éternel bricoleur- avait pour le moins retapissé les deux petits bridges, et que ma mère en avait choisi le tissu.

C'était également pour moi l'occasion via cette entreprise de leur faire un clin d'œil affectueux.

Alors je me suis mis au cours des 6 derniers mois à acquérir des livres, des outils, les différentes matières et matériaux nécessaires.  J'ai visionné des vidéos, lus ici et là des conseils. Et peu à peu j'ai refait avec persévérance, bonheur et fierté tous ces sièges. Bien sûr mon travail n'est pas celui d'un professionnel. J'ai fait quelques erreurs. Mais je suis heureux du résultat évidemment perfectible auquel j'ai abouti.

J'ai également entraîné une collègue, par ailleurs couturière, dans mes délires tapissiers. Elle a bien voulu confectionner les assises et coussins du balcon avec un tissu rouge anti-uv et déperlant que j'avais choisi, le précédent étant complètement décoloré. Je me suis occupé des commandes de mousse, ouate et kapok pour remplir tout cela.

[...] "I love You when i forget about me" [...] 

Commenter cet article