Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maison d'Emmanuel

Quelques mots sur mon lien à Shiva

16 Mai 2020, 06:15am

Publié par Emmanuel

 

Mystère

Je t'ai peint sur ma porte de chambre d'étudiant. Je ne te connaissais pas. Enfin juste ton nom.

Ton nom contenu dans une blague, un "a-peu-près" de mon grand-père maternel qu'il tenait lui-même de Pierre Dac et Francis Blanche, "Shiva la guerre et Vishnou la paix".
 

Inspiré par des amis qui avaient peint, chez eux, avec leur cœur, j'ai voulu faire de même.

Ô combien cela fut intense. Je me suis donné tout entier à cette peinture n'ayant que très peu de rudiments artistiques. L'interaction avec la porte peinte m'a beaucoup appris et guidé vers le cœur de ma personne, me donnant de surcroît une confiance en moi que j'avais alors et depuis quelques années perdues.

D'abord une figure en colère est apparue  ; j'en ai déduit a posteriori qu'il devait s'agir de Rudra, le "terrible", l'"archer divin". Il m'a paru nécessaire de l'apaiser, l'harmoniser, son image me semblait trop violente.

La peinture terminée je l'ai nommé alors "Le gardien de la porte" ; c'est la fonction que l'on destine normalement à un de ses trois fils, enfin, celui de son épouse Parvati, Ganesha ("Le gardien du seuil). (Le livre Dieux et Déesses de l'Inde de Stéphane Guillerme -paru aux éditions Almora- parcouru ce matin, me l'a indiqué)

Quel est mon lien à toi ? Ou à qui étais-je lié quand tu es apparu sous mes doigts ? Un ancien moi ? Un esprit ou un égrégore à proximité de mon esprit ? Ou bien encore une vue de ces années futures où je me trouve ?

Je ne le saurais peut-être jamais. Mais je me sais lié à Shiva, au Sanatana Dharma.

1. mano buddhi ahankara chittani naaham

na cha shrotravjihve na cha ghraana netre

na cha vyoma bhumir na tejo na vaayuhu

chidananda rupah shivo’ham shivo’ham (x3)

1. Je ne suis ni le mental, ni l'intellect, ni l'ego, ni les reflets du moi intérieur. Je ne suis pas les cinq sens. Je suis au-delà de ça. Je ne suis ni l'éther, ni la terre, ni le feu, ni le vent (c'est-à-dire les cinq éléments). Je suis en effet, cette connaissance et cette félicité éternelles, Shiva, l'amour et la conscience pure.

2. na cha prana sangyo na vai pancha vayuhu

na va sapta dhatur na va pancha koshah

na vak pani-padam na chopastha payu

chidananda rupah shivo’ham shivo’ham (x3)

2. Je ne peux pas non plus être qualifié d'énergie (Praana), ni de cinq types de souffle (Vaayu), ni des sept essences matérielles (dhaatu), ni des cinq revêtements (panca-kosha). Je ne suis pas non plus les cinq instruments d'élimination, de procréation, de mouvement, de saisie ou de parole. Je suis en effet, cette connaissance et cette félicité éternelles, Shiva, l'amour et la conscience pure.

3. na me dvesha ragau na me lobha mohau

na me vai mado naiva matsarya bhavaha

na dharmo na chartho na kamo na mokshaha

chidananda rupah shivo’ham shivo’ham (x3)

3. Je n'ai ni haine ni aversion, ni affiliation ou goût, ni avidité, ni illusion, ni orgueil, ni sentiment d'envie ou de jalousie. Je n'ai aucun devoir (dharma), ni argent, ni aucun désir (référence: kama), ni même libération (référence: moksha). Je suis en effet, cette connaissance et cette félicité éternelles, Shiva, l'amour et la conscience pure.

4. na punyam na papam na saukhyam na duhkham

na mantro na tirtham na veda na yajnah

aham bhojanam naiva bhojyam na bhokta

chidananda rupah shivo’ham shivo’ham (x3)

4. Je n'ai ni vertu (punya), ni vice (paapa). Je ne commets pas de péchés ou de bonnes actions, ni de bonheur ou de chagrin, de douleur ou de plaisir. Je n'ai pas besoin de mantras, de lieux saints, d'Écritures, de rituels ou de sacrifices (yajna). Je ne fais pas partie de la triade de l'observateur ou de celui qui expérimente, du processus d'observation ou d'expérience, ou de tout objet observé ou expérimenté. Je suis en effet, cette connaissance et cette félicité éternelles, Shiva, l'amour et la conscience pure.

5. na me mrtyu shanka na mejati bhedaha

pita naiva me naiva mataa na janmaha

na bandhur na mitram gurur naiva shishyaha

chidananda rupah shivo’ham shivo’ham (x3)

5. Je n'ai pas peur de la mort, car je ne peux mourir. J en connais aucune séparation avec mon vrai moi, aucun doute sur mon existence, et je n'ai aucune discrimination fondée sur la naissance. Je n'ai ni père ni mère, ni naissance. Je ne suis ni le parent, ni l'ami, ni le gourou, ni le disciple. Je suis en effet, cette connaissance et cette félicité éternelles, Shiva, l'amour et la conscience pure.

6. aham nirvikalpo nirakara rupo

vibhut vatcha sarvatra sarvendriyanam

na cha sangatham naiva muktir na meyaha

chidananda rupah shivo’ham shivo’ham (x3)

6. Je suis omniprésent. Je suis sans aucun attribut et sans aucune forme. Je n'ai ni attachement au monde, ni à la libération. Je n'ai rien à souhaiter car je suis tout, partout, à chaque fois, toujours en équilibre. Je suis en effet, cette connaissance et cette félicité éternelles, Shiva, l'amour et la conscience pure.

 

(Google traduction anglais/français)

Commenter cet article