Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 05:31
Redire oui à nouveau depuis quelques jours à son chemin spirituel, à ce travail sur soi.

Non pas qu'il n'y avait rien la veille préexistant à cette reprise de conscience. Pour le moins une application continue autant que possible de principes moraux, un effort de vérité.
Mais là depuis quelques jours on revient en profondeur sur soi, on essaie d'être plus encore présent dans notre vie de tous les jours à ce que nous sommes. On essaie d'être vigilant, plus encore.
On se réinterroge sur le chemin parcouru, en train d'être parcouru.
On va chercher des outils (à partir des enseignements du bouddha, de leurs commentaires, auprès de compagnons de recherche sur le forum de spiritualité spiritpartage qui se confirme comme cher à notre coeur, notre sangha (communauté spirituelle) à nous). On réfléchit sur ces outils, "je" voudrait aller vite, mais l'on comprend qu'il faut être patient, pas à pas avancer sans nous meurtrir plus que nécessaire.

Et ça se bouscule au dedans, parfois ça tempête. Des choses qui s'ajustent, un regard qui s'afine, un index mental qui pointe ce qui est encore à travailler, toujours à travailler, des anciennes blessures que l'on connait déjà et qui font encore un peu mal. Il y a aussi les interractions avec ce qu'écrivent nos frères et soeurs sur le forum, ce qu'ils comprennent de nous, ce que l'on comprend d'eux. L'importance que prend ego parfois, la souffrance qui s'en dégage.
Et puis ça s'apaise à l'intérieur en se disant que si c'est là notre chemin il faut être confiant, pas de raison si l'on est vigilant que tout s'établisse un jour enfin dans la paix, la sérénité.

Je résumerai en disant : discipliner, aimer, vigilance et confiance.

Que la paix soit avec nos esprits.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg