Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 09:43
Le point de vue d'où je pars est celui du débutant, de celui qui approfondit ce qu'il connait superficiellement. Je me suis remis à méditer depuis peu.
J'ai conscience que le meilleur point de vue sur la méditation est de pratiquer la méditation.
Certes l'expérience est importante. Mais l'aller-retour entre la théorie et l'expérience me parait aujourd'hui intéressant, tant que je n'aurai pas intégré pleinement dans ma vie ce qu'est la méditation.
Mettre des mots ici pour ma compréhension et mon encouragement à la pratique de la, des méditations, pour m'aider à en maintenir et à en approfondir l'expérience.
Aussi pour vous partager tout cela.

Méditations au pluriel, parce que je sais qu'il en est plusieurs. Expérimenter, choisir celle qui nous parle le plus, qui nous relie le plus au plus profond de notre être et par conséquent à tous les êtres.

Suzette nous écrivait récemment dans le forum spiritpartage ceci :
"Le Bouddha , qui a enseigné que la méditation n'était pas une pratique "taille unique" enseigna une multiplicité de méthodes destinées à aider les êtres de tous les horizons et dans toutes les situations à reconnaître ce qu'est la véritable nature de leur esprit et à s'affranchir de tous les poisons mentaux.

Le plus important est de choisir une pratique qui vous permettra de trouver le calme, la clarté, la confiance et la paix , et de l'appliquer.
Ainsi, vous ferez du bien non seulement à vous-même, mais à ceux qui vous entourent.
Le but de toute démarche scientifique ou spirituelle ,'est-il pas de créer un monde plus sûr, plus harmonieux, plus tendre, pour soi-même mais aussi pour les générations futures?"

Yongey Mingyour Rinpotché dans : BONHEUR DE LA MEDITATION.-Préface de Matthieu Ricard. -Fayard 2007



Cet article "méditations" sera comme les autres articles de ce blog , et si nécessaire, modifié, approfondi au fur et à mesure de mes recherches, de ma compréhension. Si ce sujet vous intéresse, revenez ici lire dans quelques temps ce que j'ai pu ajouter.
Comme pour tout article de ce blog, vos réactions sont les bienvenues, je les souhaite, n'hésitez pas à me poser des questions, à me donner des pistes de réflexion, à critiquer tel ou tel point, à me partager votre propre compréhension de ce qu'est la méditation.

J'ai lu que c'était mieux de pratiquer la méditation avec un maître ou un pratiquant avancé. Que cela permettait d'être corrigé dans sa posture et dans ce qu'il faut rechercher ou ne pas rechercher dans la méditation par la présence de celui qui médite depuis plus longtemps.
J'ai lu que méditer en groupe permettait d'en ressentir plus de bienfaits, que cela était porteur.

Ce que j'en pense et je fais actuellement.
Pour ma part je médite seul.
Ici je parle de la méditation au sens d'assise immobile,on peut parler aussi de méditation active, j'aborderai aussi ce sujet plus loin. Je crois que cela fait partie aussi des méditations.

Premier contact avec la méditation de manière consciente :
J'ai appris avec un ami cher aujourd'hui décédé, ce qu'était la méditation dans le bouddhisme zen. Je l'ai pratiqué avec lui un peu, et un peu seul également. Il m'a montré ce qu'était la posture de la méditation du bouddhisme zen : zazen, qu'il pratiquait assidument.

Après son décès, peu de temps après, je suis allé une fois seulement dans un dojo zen, où j'ai en souvenir de lui, pour le remercier, fait zazen (posture de méditation zen), aidé par un pratiquant du dojo. C'est vrai qu'au cours de cette seule fois j'ai appris du maître du dojo, j'ai également ressenti un bienfait, un recentrage (le groupe, mes motivations ?), et peut-être aussi que j'étais heureux d'avoir affronté mes peurs de rejoindre une communauté dont je connaissais peu de choses encore
Ce jour là je me rappelle m'être dit avec ma compréhension du moment s'il est une famille spirituelle à laquelle je souhaite me joindre c'est celle là.
Aujourd'hui je crois que ma famille spirituelle est plus large que cela, ce qui n'en exclut aucune a priori.

Zazen-mes postures et lieux de méditation :
Pour savoir ce qu'est zazen je vous donne pour aujourdhui ce lien :
http://www.zen-deshimaru.com/FR/practice/zazen.html

C'est encore aujourd'hui un peu ce que je fais, mais en étant sans doute moins strict sur la posture. Peut-être au risque de faire des erreurs. Mais cela m'importe moins aujourd'hui. Je crois que j'essaye de me fier à mon instinct pour la posture avec les moyens du bord ; je n'ai pas le coussin adequat le zafu (coussin rond), je ne sais pas si je me le procurerais.

En lotus, je n'y arrive pas, j'ai adopté ces derniers jours une posture pas très confortable, un genre de demi-lotus-tailleur, alors en tailleur pour la suite, je sais pourquoi on aime se compliquer la vie parfois.

Je pratique ma méditation chez moi mais aussi dans le métro ou dans le train, sur un banc, une chaise, bon, dans ces deux derniers cas je ne mets assis (rires), tantôt les jambes jointes, tantôt les pieds croisés un peu sous ma chaise ou la banquette.
Cela m'arrive de me mettre en méditation debout mais ça ne dure guère longtemps car je crains d'attirer l'attention
En public, j'essaye que ce soit discret. Et puis, je pense en ce moment au texte de krishnamurti sur la spontanéité, j'ai en tête de ne pas cultiver la pose donc, pour moi, j'essaye de ne pas cultiver la posture aussi.
Il y a une posture de mains que j'aime bien, qui consiste à mettre sur son giron, la main droite reposant dans la main gauche, paumes en l'air et les deux pouces s'effleurant.
Dans le métro ou dans le train, je croise parfois les doigts des mains et je ferme les yeux par mesure de discrétion.
Chez moi, seul, les yeux sont tantôt ouverts, tantôt fermés. Là c'est plutôt une question de rangement. Ce n'est pas toujours rangé chez moi, et quand la vue du chantier environnant me gêne, je ferme les yeux.(sourire).
Vivement que j'ai un petit coin que j'aménage pour la méditation

Ce que je veux faire c'est méditer plus longtemps, dire à mon corps et à mon esprit, allez dépasse toi. Une amie du forum, Smehen (c'est aussi le lien vers un sujet du forum sur la méditation que j'ai trouvé intéressant) , dit que pouvoir faire une heure de méditation est "impec".
Là aussi je sais que cela se met en place petit à petit, et cela ne m'inquiète pas outre mesure.

Pour la concentration sur la respiration et l'attitude de l'esprit je tente de faire ce qui est préconisé pour zazen.

Voilà j'arrête là, le quotidien, m'appelle, avec ses méditations actives autant que possible.
A plus tard, car ce n'est pas fini...

Emmanuel

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel - dans Méditation (s)
commenter cet article

commentaires

Jean-Yves 26/03/2009 11:38

Bonjour Emmanuel

je visite ton blog avec attention et je vois à quel point ta recherche est authentique et sincère.
Effectivement je crois quil n'y a pas lieu de se compliquer la vie our ce qui est de la posture adéquate pour la méditation; on m'a toujours enseigné à ce sujet que la meilleuure posture était celle que l'on trouvait la plus confortable car toute duleur ou contrainte dans le corps gêne l'esprit dans sa descente en lui-même. je me rends compte qu'en adoptant une posture confortable où l'attention est légèrement orientée vers ce qui est là, à savoir la respiration (telle qu'elle est) et l'émotion ou le ressenti présent, spontanément le dos est droit et le relachement des tensions survient. En outre les postures qui suscitent une contrainte peuvent provoquer des séquelles. je connais quelqu'un qui a du se faire opérer suite à une posture (forcée) du lotus.
Il y a certainement de nombreuses pratiques de méditations différentes, mais il semble que toutes ont pour objectif d nous ramener à cet état naturel où justement il n'y a rien à faire; lorsque plus rien n'et fait durant la pratique, c'est justement cette force de vie en soi qui prend les commandes et restaure ce qui doit être restauré en soi, replace ce qui doit être replacé; cette "position" où justement on ne fait rien peut être vécu de la même façon en dehors de ce que l'on considère être le périodes de méditation. C'est l'état naturel. Ainsi le Mahasiddha Tilopa nous donne les consignes suivantes et qui, vraisemblablement du fait de leurs différnces et de leurs contradictions sont adaptées au besoin de la personne à laquelle il s'adresse :
"Quand tu médites, ne médite pas !"
"Lorsque lla voie de la méditation ne sera plus, par lanon-méditation tu atteindras la suprême Boddhi (suprême éveil je suppose)"
"Il convient d'éviter la méditation"

Amitié

Emmanuel de Lussac 27/03/2009 07:01


Bonjour Jean-Yves,

Merci pour ta visite, ton commentaire amical et fraternel. Merci pour le partage de ton point de vue, de ton expérience sur la méditation.

Cela fait un moment que je n'ai pas revisité cet article.
Concrétement, j'ai adopté pour des méditations chez moi un petit banc dont me parlait ici Suzanne où la posture adoptée me convient, parce qu'elle m'est confortable. Assis sur ce banc de quelques
centimètres de haut, les genoux au sol (la posture du diamant) .
Je ne me soucie plus du dos, je crois qu'il est droit.

Bien, parfois je médite ainsi, parfois aussi ma chaise de cuisine me convient.
Plus souvent et toujours à l'extérieur, chaque jour je porte une attention à ce qui est, à ce qui vient en moi et s'en va (Pensées, émotions (c'est plus récent), respiration). Parfois le mental
m'emporte et emporte ma conscience du présent, fuyant dans le passé ou le futur. Mais ces instants d'inconscience sont plus courts, m'emportant loin de ce qui est moins longtemps.

Je bute toujours, en ce moment assez souvent, pour autant sur quelque chose qui me fait "souffrir" en société, je ne désespère pas que cela aussi se dissolve. C'est un refus en moi de considérer
une partie de ce qui est et que je n'accepte pas...Plus encore s'en rapprocher. J'ai l'impression pour autant de laisser venir l'émotion et les pensées associées et de finir par les lâcher,
peut-être que je n'observe pas assez ce qui vient...bah...poursuivons !

Je comprends que la technique est artifice, puisque que ce qui est visé est un état naturel. Ce qui reste de technique est abandonné d'ailleurs dans ces moments de grande paix que nous avons
parfois la grâce de rencontrer...abandonner l'outil quand il n'est plus d'aucune utilité, l'outil alors s'abandonne de lui-même.

Ce qui nous convient le mieux est à privilégier, tant que ce n'est pas de l'ordre de la paresse, de l'inconscience, de la fuite. Non ?
Doux, avec soi-même, c'est bien cette douceur que nous recherchons. Pourquoi nous torturer dans des postures, des techniques qui ne nous correspondent pas. Oui il me semble comprendre cela.

Et pourtant faire face, droit et aimant, doux et fort à la fois. Non ? Quelque chose qui n'est pas de l'ordre du relâchement (Conscience) et qui est relâchement en même temps (laisser libre cours à
ce qui vient et s'en va, ne pas s'y attacher, s'y attarder, juste voir.)

Suzanne, il y a peu que je relisais, disais que l'attention était à porter sur Soi et non sur soi...cela m'interroge encore et fait partie de ce que parfois je résume ainsi, reconnaître plus encore
l'Etre en soi.

Ajouter qu'il me semble que l'objectif, s'il en est un pour moi, est d'être dans la même paix seul, que dans le monde. Privilégier ces moments de solitude pour cultiver la paix et la stabilité en
soi qui se portent ainsi, aussi à l'extérieur. Mais en cultivant l'attention au présent, les objectifs mes attentes sont moindres. Tolle dit aussi cela que je résume ainsi : faire des actions au
présent une fin et non un moyen.

Voilà où j'en suis de ma compréhension de mes méditations.

Amicalement, fraternellement,


Suzette 20/08/2008 14:09

En accord parfait avec tes réflexions,Manu, évidemment!
Question pratique: connais-tu le tout petit banc de méditation (jel'avais trouvé au salon "Valériane" de N et P. ) qui permet de prendre plus facilement la position du lotus? C'est différent du coussin, il porte peut-être un nom précis mais je ne le connais pas..

Bisous méditatifs!

Emmanuel 20/08/2008 17:35


Merci Suzette ! Je ne connaissais pas le banc de méditation. Aussi j'ai fait une recherche sur Internet. Je n'ai pas trouvé de nom particulier. J'ai vu qu'on pouvait s'en procurer un à beaucoup
d'endroit, qu'il en existait même des pliables pour emmener plus facilement avec soi.
J'ai trouvé un lien vers un document qui explique plein de choses sur la méditation et qui montre notamment comment utiliser, coussin, ou banc de méditation, se mettre en position du lotus.
Le mettre ici dans un premier temps : http://www.yogimag.fr/documents/conseils_meditation.pdf . Bisous et bonnes
méditations !


triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg