Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 04:20




Vous donnez, à la fin de cet article, les liens vers une série de vidéos d'une conférence de Krishnamurti sur le thème : "se libérer du conditionnement de notre cerveau".

J'ai noté ce qui me semble être les idées principales tout en les écoutant.





Idées principales exprimées par Jiddu Krishnamurti dans cette conférence:


Se libérer du conditionnement millénaire de notre esprit, pour dépasser la violence, les conflits, la séparation, la corruption, etc., non pas de l'extérieur comme y prétendent les scientifiques, les politiques, les religions, les gourous divers et variés mais de l'intérieur, par chaque personne en pratique.





Comment atteindre cette libération, une mutation des cellules de notre cerveau ?


Par l'humilité necessaire à la connaissance, à la découverte de soi et du monde.

Une discipline : l'observation naturelle et régulière de soi et du monde.

Ne pas laisser cependant d'intervalle entre l'observation et l'action.

Mettre en question ses propres croyances, cultiver le doute.

Regarder la vie comme un seul mouvement unitaire.

Faire cela pour la chose elle-même non pour les causes qu'elle est censée produire.
(La beauté vaut pour elle-même, ne pas s'appesantir sur elle avec nos commentaires, questions, réflexions)

Avons-nous conscience de notre conditionnement : culture, tradition, environnement, propagande religieuse quelle qu'elle soit, etc. ?

L'expérience conditionne le cerveau.

Le savoir est-il le facteur de notre conditionnement ?

Certes le savoir est nécessaire dans notre vie quotidienne.

Mais ce conditionnement nous endort, comporte un danger considérable qui engendre la division, la guerre.

Nous sommes mémoire, nous ne sommes rien que des souvenirs.

Il y a une partie de moi qui n'est pas mémoire.

Ces souvenirs sont passés, modifiés dans le présent et projetés dans le futur mais ce ne sont que des souvenirs.

Peut-on vivre sans le moindre souvenir ?

Le moi s'identifie à la mémoire, à ses appartenances nationales, culturelles, etc.

Comment regarder, observer ces souvenirs accumulés depuis l'enfance ?

Ces souvenirs sont distincts de l'observateur.

Je suis autre chose, celui qui observe.

Quelque chose se passe alors lorsque l'on s'en rend compte.

Les aspirations particulières créent le conflit.

Comment faire cesser ce conflit ? En comprenant la nature du conflit.



Avant de vous donner les liens vers ces vidéos, dire qu'à mon sens elles éclairent en partie sur la pensée de Krishnamurti, qu'elles nous éclairent un peu sur la manière de nous regarder et regarder le monde.

Cette conférence ne suffit pas à mon avis à saisir pleinement ce que doit être ce regard sur soi et le monde.
D'autres écrits de Jiddu Krishnamurti que j'ai parcourus, et qui devront l'être à nouveau, donnent d'autres indications.
Dire et ajouter, selon ma perception -car je ne sais si je relate ici pleinement la pensée de J. Krishnamurti- que ce regard ne doit pas juger mais voir pleinement. Que la pratique de la méditation silencieuse permet d'ajuster, de renforcer la qualité de ce regard.
Pratiquer au quotidien ce regard, qui est une présence à soi, au monde sans distance, apporte selon moi un détachement libérateur.
Maintenir et approfondir si c'est possible ce regard.

Cette conférence de Jiddu Krishnamurti à le mérite pour le moins de nous inviter à nous interroger sur notre propre conditionnement, ce en quoi il crée la séparation et le conflit, et, c'est déjà beaucoup. Elle nous invite à nous interroger sur notre véritable nature. Elle invite au chemin vers la cessation de la violence en soi, dans le monde.
Elle invite à l'unité de soi, du monde.

Voici les liens vers les vidéos de cette conférence :



(partie 1/4)




(partie 2/4)




(partie 3/4)




(partie 4/4)


Bon week-end, Emmanuel.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel de Lussac - dans Krishnamurti
commenter cet article

commentaires

sonam 11/11/2008 09:06

En fait c'est le titre de mon commentaire, ce que moi j'en ai retenu...Tu as raison, c'est un peu s'approprier, en résonance en soi même, ce qui peut faire réfléchir et ce qui peut être partagé avec d'autres.
Je trouve intéressant d'autres angles d'approche du même et éternel problème, le fait aussi qu'il n'appartienne à aucune religion ou autre.merci!
Bonne journée
Sonam

Emmanuel 12/11/2008 05:48


Bonjour Sonam,
A propos d'autres angles d'approche tu troveras un lien vers des videos d'entretien avec Eckhart Tolle sur le blog de Marie-Rêveuse : http://mariereveuse.over-blog.com/article-24592461.html
que je trouve intéressantes.
A bientôt,


sonam 10/11/2008 18:29

Bonjour Emmanuel,
j'avais fait aussi un commentaire sur les 4 videos que je mettrai sur mon blog "changer l'homme" si tu le permets...
lire un résumé c'est pas mal non plus, j'avoue!
bizz Sonam

Emmanuel 11/11/2008 06:21


Bonjour Sonam.

Je serai heureux de lire ton commentaire. Comme d'autres "chercheurs spirituels" Krishnamurti invite à ne pas prendre ses propos comme vérité révélée, il souhaite la compréhension intime chez son
interlocuteur, la discussion avec lui, il invite à l'expérience et au partage de cette expérience de la part de celui qui l'écoute.
Aussi un commentaire est mieux qu'un résumé en ce sens.

Si j'ai essentiellement noté les idées de la conférence, ou bien encore les points discutés dans l'entretien avec André Voisin, c'est pour inviter à l'écoute de la parole de Krishnamurti de la part
d' un ou des lecteurs (présents ou futurs) de ce blog qui ne connaîtraient pas K., qui auraient un a priori négatif sur cet homme, qui serai(en)t intéressé(s) par tel ou tel point, questionnement
abordés. Cet intérêt invitant plus encore à l'écoute, à l'ouverture sur les propos tenus.

J'ai voulu partager un peu des pensées de cet homme en me disant qu'elles pouraient être utiles à d'autres. Même si j'ai conscience que les chemins vers la vérité que chacun d'entre nous empruntons
peuvent être différents. Pour autant je reste convaincu que partager ce qui m'a éclairé peut en éclairer d'autres, ne serait-ce qu'un autre. Cela reste l'objectif premier de ce blog.

Pour ma part, Krishnamurti m'a permis de comprendre mieux encore quel regard nous devions porter sur nous-même et sur le monde pour voir ce qui est, et non ce que nous souhaiterions par habitude,
par commodité, par peur, voir. Il m'a permis d'être attentif à mes postures, à aller vers plus de spontanéité.

"Changer l'homme" est-ce le nom d'un de tes autres blogs ou le titre de ton prochain article ?
Bises, à bientôt te lire...


sonam 28/10/2008 19:27

Merci pour ce cadeau!
J'y reviendrai...
ps:j'ai prévu de parler des cercles de silence ce vendredi...
A bientôt!
Sonam

Emmanuel 29/10/2008 04:29


Merci Sonam pour ton commentaire. Cet homme, Jiddu Krishnamurti et ces paroles sont un cadeau pour nous tous. Je prépare actuellement un autre article sur un entretien audio de Krishnamurti, il est
en Français ! Je le publie soit aujourd'hui soit demain

C'est ma chère amie et soeur Suzanne qui m'a aidé à approfondir la découverte de sa pensée, et les découvertes qui en découlent. Ce regard, j'ai commencé à le comprendre, le pratiquer grâce à elle,
plus profondément cet été.

Je suis heureux de l'écho que tu souhaites donner aux Cercles de Silence.
Vivement vendredi !

A bientôt, bonne journée, Emmanuel.


marie 26/10/2008 12:12

Emmanuel,vous nous envoiez la lumière nécessaire pour bien vivre notre quotidien, et pour moi, vous êtes un ange,
Bien à vous,
marie

Emmanuel 27/10/2008 05:38


Merci Marie pour votre réponse, votre gentil et chaleureux commentaire. Je suis heureux que mes articles vous plaisent. Ego en rougit de plaisir, il se sent pousser des ailes. Cette lumière se
trouve également en vous, en nous tous.
Bonne et lumineuse semaine.


marie 25/10/2008 10:14

Merci Emmanuel,
vous êtes un ange,
prenez bien soin de vous,
marie

Emmanuel 26/10/2008 04:22


Bonjour et merci Marie pour votre commentaire. Mais pourquoi dites-vous que je suis un ange ?
Portez-vous bien. A bientôt vous lire.


triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg