Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 06:26
Arnaud Desjardins : Approches de la méditation
(Editions de La Table Ronde - Paris, 1989)
Extraits et résumés


DEUXIEME PARTIE : TETE, CORPS ET COEUR

Chapitre 3 : La maîtrise des pensées
[3.1 : pages 77 à 83]

Le rendez-vous, peinture de Michel Plaisir

(Page 77)

"La pratique persévérante de l'assise immobile et de l'attention intérieure vous conduira peu à peu à une maîtrise croissante de vos états émotifs et de vos pensées dans le courant de vos journées. Mais, inversement, tarir la source même des agitations mentales inutiles grâce à une vigilance accrue au sein des activités rendra les moments de méditation de plus en plus aisés. Le silence des profondeurs vous sera naturellement accessible et vous établir dans le Soi ne sera plus un rêve sans espoir."
[...]
"L'absence des pensées était l'un des accomplissements que nous proposait Swâmi Prajnanpad. Il s'agit d'un point capital  ; mais qu'est-ce qu'[il] entendait par absence des pensées ?
[...]

(Page 78)

[...]

[Laissant de côté la pensée dans le cadre de la méditation, A. Desjardins pose la question suivante : ]

Que signifie [...] l'extinction des pensées dans le courant de nos existences ? Comment peut-on vivre sans penser ? Il s'agit d'abord d'une question de terminologie. Swâmiji distinguait nettement voir et penser.
Une pensée intelligente, une pensée justifiée, est ce que Swâmiji appelait vision.

[A. desjardins préconise donc] "l'utilisation du mot vision pour le bon fonctionnement de notre intelligence et du mot pensée pour désigner l'aveuglement du mental.

"Penser" 
revient le plus souvent à isoler un élément de la totalité, [...] [celui] qui vous touche particulièrement et vous le "montez en épingle" de façon tout à fait arbitraire en oubliant le contexte.
[...]
Voir, c'est au contraire intégrer le détail dans un vaste ensemble.

[Il y a une implication de ] l'émotion [lorsqu'on pense
], qui refuse de situer la part dans sa relation avec le tout ; elle fait venir sur le devant de la scène un élément, s'y cramponne et ne peut plus entendre parler de ce qui la contredit.
[...]

(Page 79)
[...]
Sous l'emprise de l'émotion, les êtres humains déraisonnent, se trompent, aboutissent à une conclusion fausse et, à partir de là, agissent.
La tragédie, ce n'est pas le chômage à quarante ans, ce n'est pas la trahison d'un ami sur lequel on croyait pouvoir compter, ce n'est même pas la mort d'un enfant, la véritable tragédie c'est le mental dans sa folie.

[Chez] Gurdjieff [on trouve une distinction semblable à celle que fait Swâmi Prjananpad.] Il [distingue le] "penser actif" [du] "penser associatif".

- Penser actif [:] [...]
pensée consciente, qui ne part pas dans tous les sens et où chaque pensée a sa valeur, sa nécessité

- Penser associatif [:]
[...] on va dans une direction, puis dans une autre, une idée entraînant la suivante par association mécanique

[...] La pensée ordinaire, celle qui doit disparaître, se trouve toujours liée à un élément d'émotion, même si cette émotion n'est pas nettement perceptible, parce que, réprimée ou refoulée, elle ne subsiste en nous qu'à l'état latent ou non manifesté.

Au contraire, si nous voyons, nous utilisons le penser actif, et cette vision est exempte d'émotion. Par contre, elle s'accompagne et s'accompagnera de plus en plus de ce que nous appelons le sentiment, l'intelligence du coeur.

[distinction entre sentiment et émotion]

(Page 80)

Le sentiment [est] "ouverture du coeur" [...]
L'émotion [est] une rétractation du coeur [ voire] une fermeture complète dans l'émotion négative que vous ressassez.

[...] Cette ouverture offre une possibilité  de contrôler ou de faire disparaître les pensées et, par là de vivre dans le monde réel.

[...] Les pensées qui doivent et qui peuvent disparaître [:] [...]

- celles qui ne correspondent à rien de certain et qui fonctionnent pourtant comme si elles reposaient sur une certitude [par exemple] les pensées d'inquiétude.
[...] [Elles] se présentent comme intelligentes et justifiées alors qu'elles sont en fait inutiles, qu'elles tournent en rond, envisageant d'improbables éventualités sans conduire à aucune décision et ne font que consommer de l'énergie.


(Page 81)

- les pensées enthousiastes : des pensées prétendument heureuses [...] qui naissent à partir d'éléments pris dans la réalité mais s'en éloignent très vite.
[...]

Les pensées [qui resteront si on élimine les deux précédentes] seront des pensées dont on sera conscient au moment où elles se présenteront, dont on pourra se souvenir et qui seront beaucoup plus sobres en ce sens qu'elles ne prévoient ni le pire ou le plus inquiétant ni le plus merveilleux. Ces pensées simples correspondent à une action qui doit être accomplie, une situation dont vous avez à vous occuper. [...]
Des pensées surgissent liées à votre réalité actuelle et, si, elles ne sont peut-être pas strictement nécessaires au "ici et maintenant", du moins ne relèvent-elles pas d'une émotion patente ou refoulée.

(Pages 82 et 83)

[...] Donc [...] il existe trois types de pensées :

- [...] les pensées inutiles, nocives [inquiétude, enthousiasme]

- [...] les pensées qui pourraient encore être raréfiées mais qui ne déforment pas la réalité ["correspondant à une action qui doit être accomplie, etc., voir plus haut"]
[...]

- les pensées qui représentent une réflexion active et sont manifestement nécessaires pour prendre une décision  : maintenant j'envisage telle réalité, comment se présente-t-elle, quels sont les éléments qui la composent, quelle décision imposent-ils ?
C'est cela que [le maître d'A. Desjardins] appelait non pas penser mais voir.


Résumé et extraits d'Approches de la méditation d' Arnaud Desjardins .- Editions de La Table Ronde, Paris, 1989.
Table des matières

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel de Lussac - dans Arnaud Desjardins
commenter cet article

commentaires

gazou 03/11/2009 07:54


merci pour ce résumé ..J'aime bien la distinction entre penser et voir...bonne lecture pour un matin


Emmanuel de Lussac 03/11/2009 08:00


Bonjour Gazou. Je suis heureux que cela te plaise. Oui cela a le mérite d'être clair, quel type de pensée est à privilégier, quels autres ne sont que perte de temps et d'énergie, voiles ou épaix
rideaux sur la réalité.

Bonne journée visionnaire !


triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg