Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 05:54

 

 

 

Isabelle Padovani 

Repost 0
Publié par Emmanuel - dans Isabelle Padovani
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 06:10
Repost 0
Publié par Emmanuel - dans Isabelle Padovani
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 12:16

 

Transcription partielle:
Une vidéo sur l'art du "faire-retour".
Question : Comment faire retour ? Il s'agit d'un mouvement intérieur. Tu as peut-être fourni des bribes ici et là mais il me semble que cela ne vient pas d'un effort de volonté. Un peu comme de retourner la main. Ca prend une certine disposition d'esprit intérieure. C'es quoi ? Un acte d'humilité (de l'ego) qui se tourne vers une conscience qui ne passe pas par lui (dur dur pour un ego). Un acte de contemplation tourné vers l'intérieur ? Mais vers quoi ? Vers où tourner le regard ? Vers ce qui regarde ? hum Ca demande de faire un peu de contorsion spirituelle. C'est quoi la clef  ici ? Elle est où la clef qui ouvre la porte vers le père ?
Autre mail reçu par Isabelle Padovani : "Je me sens en exil, alors que je sais que le père est là. Mais cela apparait comme une connaissance de seconde main. Je suis comme dans une nuit noire de l'âme. J'ai beaucoup d'émotions, je ressens la colère, la peur, la tristesse, c'est très fort. J'ai envie de pleurer souvent. Je ressens un grand désarroi. J'ai l'impression d'avoir toute la connaissance nécessaire. Ma quête, ma recherche spirituelle dans laquelle j'ai mis tant d'ardeur et qui me portait dans l'espoir de trouver c'est arrêtée dans la vision claire que tout est la vie. J'expérimente en ce moment un anéantissement, un effondrement
(en cours...)

Repost 0
Publié par Emmanuel - dans Isabelle Padovani
commenter cet article

triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg