Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maison d'Emmanuel

OSHO : Qu'est-ce que la méditation ? : La méditation est ludique

10 Septembre 2018, 10:40am

Publié par Emmanuel

 Source :  Osho - Qu'est-ce que la méditation  ? - Editions Accarias L'Originel, Paris, 2007. p. 13 à 14

 

"La méditation n'a rien de mental, elle est au-delà du mental.

Et le premier pas c'est de jouer avec elle. Si vous jouez avec elle, le mental ne pourra pas la détruire. Sinon elle se transformera en une nouvelle ruse de l'ego ; elle vous rendra très sérieux. Vous vous direz : "Je suis un grand méditant. je suis plus saint que les autres , ils sont simplement terre à terre - je suis religieux, je suis vertueux." C'est ce qui est arrivé à des milliers de soi-disant saints, de moralistes, de puritains : ils ne font que nourrir leur ego, de façon très subtile.

C'est pourquoi dès le début, je veux attaquer ce mal à la racine. Prenez-là comme un jeu. Chantez-la comme un chant, dansez-la comme une danse. Prenez-la comme un amusement et vous serez surpris : si vous pouvez être ludique dans votre méditation, elle se développera à pas de géant.

Mais ne visez aucun but ; prenez simplement plaisir à vous asseoir en silence, savourez simplement cet acte - vous ne recherchez pas des pouvoirs yoguiques, des siddhis, des miracles. Tout cela est stupide, ce sont les mêmes vieilles ruses jouées avec de nouveaux mots, sur un autre plan...

Telle qu'elle est, la vie doit être prise comme une farce cosmique - alors, soudain, vous vous détendrez, car il n'y a aucune raison d'être tendu. Et dans cette détente même, quelque chose se met à changer en vous - un changement radical, une transformation- et les petites choses de la vie prennent un sens nouveau. Alors rien n'est petit, tout prend une saveur nouvelle, une nouvelle aura ; on se met à percevoir quelque chose de divin. On ne devient pas chrétien, hindou ou musulman ; on devient seulement un amoureux de la vie. On n'apprend qu'une seule chose : comment vivre joyeusement [...]"

Commenter cet article