Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maison d'Emmanuel

Lève-toi Arjuna : extraits de la Bhagavad-Gîtâ(Mahabharata)

22 Août 2008, 18:45pm

Publié par Emmanuel

Arjuna doit mener une bataille contre des membres de sa propre famille, de son propre clan. Il est effondré. Krishna, cocher de son char, le conseille.
"Arjuna : Tu pleures sur des êtres qui n'ont pas à être pleurés, et tu dis des paroles de sagesse. Mais les sages ne pleurent ni les morts ni les vivants. Jamais je n'ai été sans être, ni toi non plus, ni ces princes des hommes, et jamais ne viendra le temps où nous cesserons d'avoir une existence. (...)

Les impressions des sens, Arjuna, chaud et froid, plaisir et déplaisir, vont et viennent, elles sont fugitives, cherche à les affûter. L'homme qu'elles ne troublent pas, Arjuna, le sage, pour qui plaisir et déplaisir se valent, atteint ce qui ne meurt pas. (...)

Etranger à la mort, sache-le, est ce par quoi cet univers est déployé. Ce qui est immuable, il n'est au pouvoir de personne de le détruire. (...)

Croire que l'un est tué et que l'autre tue, c'est également se tromper : personne n'est tué ni ne tue. (...)

Il t'appartient d'agir sans jamais un regard pour les fruits de l'action. Ne fais jamais du fruit de l'action ton mobile, mais ne sois pas non-plus attaché à la non-action. C'est en agissant au cœur de l'action qu'on est délivré de toute attache, Arjuna. Demeure égal dans le succès comme dans l'insuccès. C’est cette égalité même, qui est détachement intérieur. (...)

Lorsque ta conscience aura traversé le labyrinthe des ténèbres, tu n'auras plus besoin de savoir ce qui se dit et ce qui se dira. Lorsque ta conscience, écartelée par tout ce qui se dit, deviendra immobile, immuable en elle-même, alors tu atteindras au détachement intérieur. (...)

C'est attachés à leurs actes, Arjuna, que les ignorants agissent. Mais le sage agira sans attache, soucieux de préserver l'intégrité du monde. (...)

C'est le désir, né de la fièvre de l'action, c'est lui le grand vorace, le grand malfaisant ; ici-bas, sache-le, c'est lui l'ennemi. (..)

Nulle action ne m'affecte, le fruit des actes me laisse insensible. Me connaître tel, c'est ne plus être entravé par l'action. (...)

Celui qui voit la non-action dans l'acte, et l'acte dans la non-action, c'est lui le clairvoyant parmi les hommes. Intérieurement détaché, il accomplit totalement l'action. (...)

Celui qui n'a aucune attache avec le fruit des actes, sans cesse heureux, libre de toute inclination, même s'il est présent tout entier dans l'action, en vérité, n'accomplit rien. (...)

Cette connaissance acquise, tu ne retomberas plus dans la confusion, Arjuna. Elle te fera percevoir totalement la création en toi, c'est à dire en moi. (...)

Ce doute, crée par l'ignorance et inscrit dans ton cœur, tranche-le par l'épée de la connaissance, demeure intérieurement détaché, lève-toi, Arjuna."

 

 

Ce texte fait partie du Mahâbhârata, plus précisément de la Bhagavad-Gîtâ, qui raconte une conversation entre Krishna et Arjuna.

Ce texte a été trouvé sur :

http://mahasiddhas.blogg.org/date-2007-04-03-billet-566284.html

Les images sur google-recherche d'images, mots clefs : arjuna/arjuna krishna

Voir les articles suivants de Wikipédia si vous souhaitez en savoir plus sur :

- Le Mahâbhârata

- La Bhagavad-Gîtâ

- Arjuna : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arjuna

Commenter cet article
S
Magnifiques extraits de ce livre-clé, Emmanuel!
La phrase que tu cites:
"C'est attachés à leurs actes, Arjuna, que les ignorants agissent. Mais le sage agira sans attache, soucieux de préserver l'intégrité du monde. (...)"
répond comme un écho au poème publié par Gazou aujourd'hui.
Cet extrait pourrait aussi s'adapter au questionnement de Steffzen et aux réflexions qui ont suivi.
Grand merci pour ce beau travail de recherche!
Répondre
E

Merci Suzette.
Merci à l'amie qui m'a permis de découvrir ce texte.
Ce texte est beau, il me parle. Il m'a aidé à comprendre mieux encore le sens de l'action et de la non-action, la justesse de l'acte quelque soit son apparence
En le relisant encore aujourd'hui ou un autre jour, je comprendrai, j'en suis sûr d'autres choses encore. C'est en ce sens qu'il est un beau et grand texte parce qu'il enseigne. Et quand tu dis que
le Mahabharata est un livre-clé je ne peux que mieux le croire. Je ne le connais pas encore. Alors peut-être un jour le découvrir plus avant.