Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Maison d'Emmanuel

Jean KLEIN - La Joie sans objet - Ch. IV.2 - Notes et extraits 2018

24 Novembre 2018, 16:53pm

Publié par Emmanuel

Ce qui suit est extrait de : Jean Klein - La Joie sans objet. Editions Almora, Paris, Avril 2009. Pages 283 à 412 de la réédition de 3 ouvrages de Jean Klein intitulée La Joie sans Objet.

p.325

Vous préconisez la démarche directe vers l'Ultime. Quel est son itinéraire le plus court ?

L'univers n'a pas d'existence, mises à part vos sensations : vision, audition, toucher, etc., il n'est qu'une pensée née de la conscience. Ce qui en provient et meurt en elle n'est donc rien d'autre qu'elle ; le monde est une prolongation de cette conscience.

Si cette démarche se déroule dans un très grande intimité avec vous-même, qu'une pensée se perde dans la suivante sans que ce soit vous qui provoquiez ce déroulement, qui l'actionniez, vous aboutirez à l'Etre qui, bien entendu, n'est ni une expérience, dans le sens que nous donnons généralement à ce mot, ni un sentiment.

Connaissance c'est être connaissance, connaissance du Soi, identité. Nous avons l'impression que l'ego a été percuté par l'expérience et, par suite, il l'a fait sienne pour la rendre objective, mais, dans ce cas, nous ne sommes plus dans la réalité, ne saisissant que des aspects déjà conditionnés, structurés par le passé.

C'est par la pensée qu'un corps, un monde surgissent : lorsque celle-ci n'est pas spontanée, elle a un caractère d'inquiétude, d'insuffisance. Vous devez détecter cette crainte en vous pour ensuite la localiser.

En présence d'une clairvoyance absolument non préhensive, l'ego se dissout dans cette lucidité, son principe, et vous verrez alors avec émerveillement que la peur et son sujet sont devenus un vide.

 

Commenter cet article