Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 04:31
Présence, peinture de Kamba Sita

Table des matières

Chapitre III : Plongez dans le moment présent

Comment accédez au pouvoir du moment présent ?...51-53

[Lorsqu'on se libère du temps...] une autre sorte de forme d'appréhension de la réalité qui ne "tue" pas l'esprit vivant en chaque créature et en chaque chose [voit le jour].
[...]
Une appréhension de la réalité dont le mental ne sait rien.
[...]
[Le mental] peut seulement connaître des faits et des informations au sujet [de la réalité]. Il ne peut appréhender la réalité de ce que vous êtes : il connait seulement des étiquettes, des jugements, des faits et des opinions à votre sujet. Seul l'Etre appréhende la réalité directement.

Mais le mental ainsi que les connaissances ont leur place, et c'est dans le domaine de la vie pratique de tous les jours. Cependant, quand le mental se met à régir tous les aspects de votre vie, y compris vos relations avec d'autres êtres humains et avec votre nature, il devient un monstrueux parasite qui, si on ne le surveille pas, peut bien finir par éliminer toute vie sur cette planète et lui-même par la même occasion en tuant son hôte.

[...] Une expérience ne suffit pas, peu importe sa beauté ou son intensité. Ce qu'il faut et ce qui nous intéresse, c'est un basculement permanent de la conscience.

Alors, brisez la vieille habitude qui vous fait nier le moment présent et y résister. Exercez-vous à soustraire votre attention du passé et du futur quand la nécessité ne se présente pas. Sortez de la dimension temporelle autant que vous le pouvez dans le quotidien.

Si vous éprouvez de la difficulté à accéder directement à l'instant présent, exercez-vous d'abord en observant la tendance habituelle de votre mental à vouloir fuir le moment présent. Vous constaterez qu'il imagine en général l'avenir comme étant meilleur ou pire que le présent.
Dans le premier cas, il vous donne de l'espoir et du plaisir par anticipation.
Dans le deuxième cas, il crée de l'anxiété.
Chaque fois il s'agit pourtant d'une illusion.

En vous observant vous-même, vous pouvez automatiquement devenir plus présent dans votre vie. Dès l'instant où vous prenez conscience que vous n'êtes plus présent, vous l'êtes.
Chaque fois que vous pouvez observer votre mental, vous n'êtes plus présent à son propre piège.
Un autre facteur est entré en jeu, quelque chose qui n'appartient pas au mental, la présence-témoin.

Soyez présent en tant qu'observateur de votre mental, c'est-à-dire de vos pensées, de vos émotions et de vos réactions dans diverses situations. Accordez au moins autant d'attention à vos réactions qu'à la situation ou à la personne qui vous fait réagir.
Remarquez aussi la répétitivité avec laquelle votre attention se fixe sur le passé ou sur l'avenir. Ne jugez pas et n'analysez pas ce que vous observez. Regardez la pensée, sentez l'émotion, surveillez la réaction. N'en faites pas une problématique. Vous sentirez alors quelque chose de plus puissant que n'importe lequel de vos sujets d'observation : la présence calme qui observe de derrière le contenu du mental, le témoin silencieux.

§

Lorsque certaines situations déclenchent des réactions empreintes d'une forte charge émotionnelle, comme lorsque l'image de soi est menacée, qu'un défi se présente dans votre vie et suscite de la peur, que les choses vont mal ou qu'un noeud émotionnel du passé refait surface, la présence doit se faire intense.

Dans de telles situations, vous avez tendance à devenir "inconscient". La réaction ou l'émotion prend totalement possession de vous, vous devenez elle et agissez en fonction d'elle. Vous vous justifiez, vous accusez, vous attaquez, vous vous défendez...
Sauf qu'il ne s'agit pas de vous, mais du scénario réactif, du mental dans son habituel mode de survie.

S'identifier au mental, c'est lui donner de l'énergie. Observer le mental c'est lui enlever de l'énergie. S'identifier au mental accentue la dimension temporelle.  Observez le mental donne accès à la dimension intemporelle. L'énergie économisée se transforme en présence.

Une fois que vous savez d'expérience ce qu'être présent signifie, il est beaucoup plus aisé de simplement choisir de sortir de la dimension temporelle chaque fois que vous n'avez pas besoin du temps pour des raisons pratiques et de plongez davantage dans le présent. Ceci n'amoindrit pas votre aptitude à vous servir de la dimension temporelle - le passé ou le futur- quand vous avez besoin  d'y faire référence pour des questions d'ordre pratique. Cela n'amoindrit pas non plus votre capacité à employer votre mental. En fait, cela l'améliore. Quand vous utiliserez votre mental, celui-ci sera plus vif, plus pointu.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel de Lussac - dans Eckhart Tolle
commenter cet article

commentaires

triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg