Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 15:41

Ces cinq agrégats d'attachement (rupa, veddana, sanna, sankhara et vinnana) constituent une personne, un être.

Le premier de ces constituants est de nature physique tandis que les quatre autres sont de nature mentale :

1) Rupa = la forme matérielle

Rupa est composé de quatre éléments fondamentaux et de ses dérivés.
Ces quatre éléments sont :

- la solidité = la terre

- la cohésion = l’eau

- l’énergie = le feu

- le mouvement = le vent

Par leur interaction, le corps de chair, de sang, d’os, etc., se constitue


2)
Vedana = la sensation

C’est la tonalité, le goût de chaque expérience : agréable, désagréable, neutre.

Cet agrégat comprend les sensations physiques et les sentiments de bonheur, malheur ou indifférence


3) Sanna = la perception

C'est là où se traite les objets des sens et les objets mentaux afin de les classer et les étiqueter par exemple : "jaune", "un homme", "peur". C'est la cognition(a), la recognition(b) et l'interprétation, y compris la compréhension erronée des objets.
Sans elle une personne pourrait être consciente, mais serait incapable de savoir de quoi elle est consciente.

(a) Ensemble des activités intellectuelles et des processus qui se rapportent à la connaissance et à la fonction qui l'a réalisée.
www.cnrs.fr/sdv/communication/glossaire/C.htm

(b) Action de reconnaître, d'identifier
http://www.dictionnaire.mediadico.com/traduction/dictionnaire.asp/definition/Recognition/2007


4) Sankhara = les activités constructrices

Elles comprennent un certain nombre d' états qui engendrent l'action ou dirigent, moulent et façonnent le caractère. Divers états très actifs comme la détermination, la joie et la haine et d'autres plus passifs comme l'attention et la stimulation sensorielle.
Si certaines son éthiquement neutres, certaines sont éthiquement "habiles", ou "non habiles".
L'activité constructrice la plus caractéristique est cetana, la volonté ou volition qui est assimilée au kamma (karma en sanskrit).

5) Vinnana = la conscience discriminante

Elle comprend la conscience de base d'un objet sensoriel ou mental et la discrimination de ses aspects ou parties principales qui sont en fait reconnus par sanna. Elle est de six sortes suivant l'organe qui la conditionne : l'oeil, l'oreille, le nez, la langue, le corps ou le mental.
On l'appelle aussi citta : le centre de la personne, qui peut-être considéré comme l'"esprit", "le coeur", ou "la pensée". C'est essentiellement un cadre mental, une mentalité, dont certains aspects se transforment à chaque instant et d'autres sont récurrents et équivalent au caractère d'une personne.
Sa structure est à tout moment déterminée par les autres khandha mentaux mais réciproquement elle détermine ensuite leur mode de manifestation en un processus de contante interaction.

Remarques et commentaires sur les cinq agrégats d'attachement:

Une grande partie de la pratique bouddhique concerne la purification, le développement et l'intégration harmonieuse des facteurs de la personnalité, qui s'effectue en cultivant l'aptitude au bien et la méditation.

L'observation de soi et de l'autre permet de dépasser la conception que l'on a de soi et de l'autre comme un tout permanent, autonome. Au lieu de cette illusion on comprend peu à peu que ce que l'on désigne comme un être (soi, l'autre) n'est qu'un amas de processus physiques et mentaux en perpétuel changement (les dhamma), et cette perception sape l'avidité et l'attachement, ces causes fondamentales de la souffrance.

La conception d'agrégats va à l'encontre de la croyance en la personne et son essence, ou atta (atman en sanskrit), concept hindouiste.
La notion d'agrégat affirme au contraire la caractéristique du « non-soi », anatta. En effet ces cinq agrégats sont chacun impermanent, changeant, et insatisfaisant. Ils ne peuvent donc constituer un Je, un Soi permanent, heureux et indépendant.

Tous les phénomènes conditionnés (dépendants d'une cause) sont caractérisés par dukkha (l'insatisfaction, la souffrance), et anicca (l'impermanence). Seul le Nibbana n'est pas marqué par l'insatisfaction et l'impermanence.

Toutes choses, tout être sont anatta, tout état est anatta :), ils n'existent pas en eux-mêmes, par eux-mêmes. Même le Nibbana est vide d'essence.


-----------------------------
Sources principales :
- Peter Harvey : Le Bouddhisme : enseignements, histoire, pratiques.-Editions du Seuil, octobre 1993.
Pages 73 et 74.

- http://fr.wikipedia.org/wiki/Skandha

------------------------------
Liens vers d'autres articles, pages de ce blog :

Introduction aux Quatre Noble Vérités / La Première Noble Vérité /


Les cinq agrégats d'attachement ou khanda ( vous y êtes ) /


La Deuxième Noble Vérité /
La Troisième Noble Vérité / La Quatrième Noble Vérité

Texte intégral des Quatre Nobles vérités / Vocabulaire du Bouddhisme  

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel - dans Bouddhismes
commenter cet article

commentaires

triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg