Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 05:53

Voici la deuxième série de vidéos des entretiens d'Eckhart Tolle et d'Oprah Winfrey qui se sont tenus entre mars et mai 2008. Comme pour le premier chapitre,  je vous donne vidéo par vidéo, un résumé du contenu, les idées principales.

La traduction en français de ces vidéos est de Thierry Delattre (lien vers son site).


Liens vers :


Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 1

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 3

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 4

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 5

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 6

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 7

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 8

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 9

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 10

 


Chapitre 2 :
Etat actuel de l'humanité : ego

 

Vidéos retrouvées (23/11/2013)

rassemblées en une :

 

 


 

Résumé :




Aller vers la présence en mettant son attention sur son souffle, hors de l'esprit pensant. Expérimentation en direct de cette conscience de soi juste en respirant.
On se sent à ce moment là plus profondément vivant.
La voix intérieure : le processus conditionné qui commente ce qui se passe, qui traduit un manque de présence directe à la vie. Nous étiquettons ce avec quoi nous sommes en relation, ce n'est pas une véritable relation au Monde, aux autres, à la nature.
Dès que je mets une étiquette je suis hermétique à la Vie.
Essayer d'être pleinement présent, regarder, être, sans se dire quoi que ce soit en soi.



Quand on se libère de l'égo, où va l'énergie ? L'égo est un processus de pensées conditionnées, inutile ; 99% de nos pensées sont inutiles. Ce qu'on libère comme énergie devient présence.
Nous connaissons parfois une joie profonde, un moment de présence absolu. On connaît celà par des activités qui exigent une attention très importante comme par exemple l'escalade.
Je ? Chacun a un passé et s'identifie à lui, on est tantôt victorieux, tantôt en échec. Mais nous ne sommes pas essentiellement ces souvenirs.
Histoire de Narcisse : Narcisse voit son reflet dans l'eau, et devient obsédé par lui-même.
Si je ne suis pas ma mémoire qui suis-je ?
Ce "qui suis-je ?" peut-être utilisé en méditation. On est pas censé répondre, en laissant un "blanc" après la question, on ressent alors sa propre présence au-delà du processus de pensée.
On peut prendre conscience par exemple d'une partie de son corps, de la vie de chacune de ses cellules, comme sa main, en ressentant juste le champ d'énergie intérieur sans penser.



Ressentir sa main puis les deux, puis chacun de ses bras, puis chacune des parties de son corps. Faire cela nous maintient dans le présent hors de l'égo. Nous devenons la Vie hors du fait que nous sommes heureux ou malheureux, hors de notre histoire personnelle.
Le commencement de l'identification : l'enfant et son jouet, quand on lui retire : "son" jouet, l'enfant ressent alors une douleur, il pense que c'est une partie de lui-même qu'on lui retire. Plus grand nous continuons à avoir ce même rapport aux choses, à ses possessions, mais aussi à ses rôles, à ses appartenances nationales, religieuses, etc.
Si on nous remet en cause sur ses appartenances, sur nos positions, opinions, nous croyons être attaqués. Cela engendre une réaction agressive en nous, vis à vis de celui qui remet en cause nos positions.
La maladie : on s'identifie à nos douleurs plus ou moins grandes. Mettre de la distance avec ses douleurs, éviter d'en parler hors de raisons pratiques comme avec son médecin, ôte de la puissance à la forme-pensée que l'on a créée.


La maladie (suite) : ne pas encourager son entourage à poser des questions sur sa maladie. Se focaliser plus sur son bien-être, sur le bien-être qui nous entoure, sur la nature. Il y a du bien-être dans certaines parties de notre corps malgré la maladie.
La douleur requiert l'abandon. Ne pas rajouter de la souffrance psychologique à la souffrance physique.
Les enfants, leur éducation à la présence. En étant présent à ses enfants, véritablement attentifs à eux. Donner à l'enfant un espace pour être.
Ne pas perdre par exemple l'enfant dans des concepts, lorsqu'il demande ce que sont les choses : par exemple ne pas lui dire que ceci est un chêne, mais lui dire on appelle cela un chêne et l'encourager à expérimenter l'arbre, à voir le soleil passer à travers les feuilles...
Ne pas réduire la réalité de l'arbre à un mot.
L'identification aux croyances, à son entreprise, à son travail.



L'identification à un égo positif ou négatif ("je suis le plus merveilleux", "le plus nul") : dans les deux cas cela reste l'égo.
Ne plus regarder les pensées comme soi-même.
Quel doit être notre rapport aux choses, aux pensées ? Ne pas s'identifier à eux, à ses possessions mentales, physiques.
La publicité, les marques comme renforcement de l'égo, de l'identité.
Le vieillissement du corps : le temps endommage le corps. Ne pas rester prisonnier de son apparence extérieure. C'est notre destinée à tous de connaître le déclin physique. Pratiquer l'acceptation. Toute forme de vie est soumise à ce même processus.



Porter l'attention à la vie intérieure du corps, la ressentir.
Il y a une dimension en nous qui est sacrée, plus profonde que la forme, sans forme, éternelle.
Le rapport à la dépression, aux êtres dépressifs. Quel rôle joue l'égo dans la dépression ?
"Je suis déprimé", "mon histoire est triste". Ce soi malheureux n'est pas qui je suis. Je suis Je,  je suis la Conscience, je suis la Présence.
Observer ses pensées, son processus de pensées pour s'en détacher.
Sommes nous prêt à nous éveiller ? On peut entraîner les autres à aller vers plus de présence, sans rien faire, en étant juste présent, paisible, à l'écoute sans nourrir les processus de pensées de ceux que nous rencontrons.
Le rapport à la nourriture, le travail sur soi qui aide à perdre du poids...



...donner au corps ce dont il a besoin en étant à son écoute.
"L'accro au shopping" : remplir sa vie d'objets lorsque l'on ne sent plus la vie en soi. Ne pas encourager son enfant à cueillir des fleurs, pour ne pas l'encourager à accumuler.
Le vol des objets auxquels on est attaché. On peut apprécier les belles choses, mais accepter que quelqu'un a plus de désirs que moi (le voleur). On peut juste regarder les belles choses sans vouloir les posséder. Apprécier la fleur sans vouloir la cueillir.
Les mauvaises habitudes se dissolvent d'elles-même quand on amène de la conscience, la compulsion diminue.
"Béni soit les pauvres d'esprit, le royaume des cieux est à eux" : ceux qui n'ont pas d'identification, pas de bagages intérieurs...



...leur esprit est léger, sans fardeau.
La possession n'est pas uniquement matérielle, elle peut-être spirituelle. On peut abandonner une identification à des objets pour une identification à une religion, à une pratique religieuse. "Je suis l'être le plus spirituel qui soit".
Lorsque l'on se compare c'est l'égo qui rentre en jeu. Il cherche à se positionner vis à vis des autres.
L'égo n'est jamais satisfait, la non satisfaction est le signe de la présence de l'égo.
La chose la plus importante est l'instant présent. L'égo vit dans le passé ou le futur.
Rien ne se produit dans le passé. Il n'y a pas de vie en dehors du moment présent, le futur est issu de ce moment, et le futur quand il sera, sera le moment présent.
Les nouvelles générations sont plus à même d'être moins piégées par l'ego que les anciennes générations.
Comment faire pour aller au-delà de l'égo ?
Etre conscient de sa présence est le premier pas.




Pratiquer autant que possible l'attention au moment présent. Garder le futur pour des raisons pratiques, comme le fait de prendre des rendez-vous. L'égo ne peut survivre au moment présent. Etre moins dans l'attente, habiter chaque moment, ressentir l'énergie, le plaisir d'être vivant.
Ne pas être égoïste, mais ne pas se laisser marcher dessus ? Il y a deux sortes de non. Tout dépend de la situation. Le non peut-être très négatif, dans un état de résistance. Il y a par contre des non de haute qualité, clairs.
La paix qui ressort de l'adéquation au moment présent. L'action posée est alors soutenue par la vie.


Prochain chapitre : chapitre 3 : Au coeur de l'ego


Liens vers :



Bon dimanche, Emmanuel

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 1

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 3

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 4

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 5

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 6

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 7

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 8

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 9

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 10

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel de Lussac - dans Eckhart Tolle
commenter cet article

commentaires

catherine 08/12/2008 22:18

Merci de mettre les résumés car moi, je n'ai pas trop la patience d'écouter toutes ces vidéos pourtant très intéréssantes...

Emmanuel 09/12/2008 04:39



Heureux que ces résumés t'apportent quelque chose. Un encouragement pour moi à poursuivre ce petit effort. Bonne journée, Catherine !



marie 07/12/2008 13:54

Merci Emmanuel de nous confier les résumés de chaque vidéo,
Puissent vos annotations apporter un mieux-être à toutes les personnes qui n'auront pas le temps de regarder les vidéos,
Bien à vous,
marie

Emmanuel 07/12/2008 15:45


Bonjour Marie. Je le souhaite comme vous. Cela peut engendrer un intérêt à les visionner également. Un mot, une simple phrase peut être un déclic pour nous tous.
Bon dimanche, Marie, portez-vous bien.
P.S. : Chère Marie, votre commentaire est le 100ème de ce blog. Pour fêter celà je viens de prendre une photo -que je vais publier ici- d'un tableau que je viens d'acquérir aujourd'hui
sur le marché de la création de Lyon et que je destine en cadeau à ma mère qui porte en son prénom votre prénom : Marie-Ange.


triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg