Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 06:18

Ce qui suit est la quatrième série de vidéos des entretiens entre Eckhart Tolle et Oprah Winfrey qui se sont tenus entre mars et mai 2008. Comme pour les chapitres précédents je vous donne les idées principales, le résumé du contenu de ces vidéos.
La traduction en français de ces vidéos est de Thierry Delattre (lien vers son site).



Liens vers :

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 1

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 2

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 3

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 5

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 6

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 7

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 8

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 9

Nouvelle Terre : Eckhart Tolle et Oprah Winfrey - Chapitre 10

 


Chapitre 4 :
Les rôles joués par les divers visages de l'égo





Résumé :

Un moment de silence : porter son attention sur la sensation de vie à l'intérieur de nous. Ici porter son attention sur la vie à l'intérieur de nos mains. Pour atteindre le silence de l'esprit on met son attention sur la vie dans le corps.

Comment être en relation avec ceux qui ne sont pas sur un chemin spirituel ?
Le changement ne se fait qu'en soi indépendemment des autres, fussent nos proches.
Le changement chez les autres se produit lorsque l'on ne s'en préoccupe pas.
Ne pas juger. Observer l'égo chez soi, chez les autres ; Ego n'est pas ce que vous êtes, ce que sont les autres.

Il ne s'agit pas ici (avec ce livre, avec ces entretiens) de trouver une nouvelle croyance, ni de fédérer les autres autour de l' expérience proposée. C'est l'expérience en elle-même qui importe pour soi, pas pour les autres.

Les visages de l'égo.
Ce qui importe c'est l'équilibre entre la dimension humaine de nos vies (le domaine de la forme) et l'Etre (l'absence de formes).
 


L'égo joue des rôles car il y a une inconscience de là où se trouve le vrai pouvoir, à l'intérieur de soi. Il y a une recherche d'un pouvoir secondaire à l'extérieur de soi.
Comment ne pas se perdre dans la dimension humaine, dans le monde de la forme, dans le flot continu de pensées ?
Amener l'attention consciente vers les sens de perception par exemple, sentir, toucher, etc.
Faire une marche consciente par exemple. Juste ressentir au présent que l'on marche, l'environnement qui nous entoure.

Planification et conscience ; planifier au moment présent. Cette planification, comme toute activité de l'esprit a plus de chances d'être fructueuse si elle est précédée d'un moment de conscience, de quiétude. Faire confiance à la Vie, tout sera là comme il se doit. Ne pas phantasmer le futur, il s'agit juste de poser des choses pratiques dans le futur comme prendre un rendez-vous.
La focalisation de l'attention doit être au présent.

Etre un avec ce que l'on fait maintenant. Laisser le désir d'être ailleurs. Le désir de gagner par exemple dans une compétition peut-être trop fort, ce qui gêne l'accomplissement, "le besoin de gagner épuise le pouvoir". La maîtrise de tel ou tel art peut-être ainsi gênée par cet échappée du moment présent.

Où va la passion si l'on entretient un tel rapport avec le présent ? Elle est toujours là ; un plaisir profond peut être dans cette présence.


Une profonde énergie peut-être indépendante du stress, si l'on cultive notre attention au moment présent.
Plus les défis sont importants, plus la présence s'intensifie. Il peut bien sûr y avoir une réaction conditionnée de l'égo à ce moment là, selon de vieux schémas.

Imaginer que l'on est transparent pour éviter qu'une chose irritante nous touche. Juste ressentir les choses nous traverser.
Imaginer que l'on est un lac, la surface est notre égo, notre présence est le fond du lac, le lac dans son entier. ressentir que nou ne sommes pas déterminés par ce qui se passe à la surface.

Le sentiment de supériorité, d'infériorité, l'expression de ces sentiments c'est l'égo qui rentre en jeu.


Supérieur ou inférieur, c'est l'estime de soi, de l'égo qui est en jeu, c'est la peur de l'échec qui est présente.
La vraie estime de soi est ailleurs, profondément à l'intérieur. le vrai pouvoir est au profond de nous, perceptible lorsque nous sommes immobiles. Il ne s'agit plus alors d'être supérieur ou inférieur. On échappe alors à la critique, on est plus blessé par les critiques.

Le rôle de mère. Faire la différence entre ce que l'on doit accomplir, notre fonction, par exemple celle de mère et le rôle de mère. Ne pas faire que la fonction devienne un rôle auquel on s'identifie. Les mères, les parents en général, qui par exemple ne voient pas leurs enfants grandir, qui continuent à les voir comme tels alors que leurs enfants sont adultes peuvent se débrouiller seuls, se protéger eux-mêmes.

La culpabilité et le rôle de mère : ne pas faire assez dans le monde, en étant trop avec son enfant, ne pas faire assez pour son enfant, en étant trop dans le monde. Expression, témoignage d'une auditrice.
 


Réponse d'Eckhart Tolle à l'auditrice. On ne peut tout faire. La réponse n'est pas dans le changement de situation mais dans le regard vis à vis de cette situation. Une des activités de l'égo est de nous faire ressentir de la culpabilité. Juste voir qu'il s'agit de pensées générées par l'égo, et alors elles commencent à disparaître, à s'évanouir, et le sentiment de culpabilité disparait peu à peu également.

Au début la conscience ne remet pas en cause les schémas comportementaux. On s'en rend compte seulement après la reproduction de ces schémas. Puis plus on est dans la conscience, l'intervalle de temps se réduit, on en prend conscience pendant la reproduction et enfin on en prendra conscience juste au moment où l'on va être dans la reproduction de ces vieux schémas et ainsi éviter qu'ils se produisent.

"Jouer des rôles". Regardons nous, par exemple, dans notre manière de nous adresser aux autres, dans notre manière de nous présenter à eux.

 


Pourquoi avons-nous besoin de savoir qui sont les personnes que nous rencontrons ? Nous voulons savoir s'ils sont une menace pour notre égo ?
D'être trop identifié à notre fonction entraîne que nous ne percevons plus les personnes que nous rencontrons.

On "médite" chez soi, et pourtant dans son quotidien on reste dans nos vieux schémas comportementaux, conditionnés. Que faire ? Ne pas cloisonner nos activités.
Pratiquer "nos exercices" de conscience immobile également dans notre vie de tous les jours. Par exemple, au travail, laisser le téléphone sonner deux sonneries de plus pour être dans la présence, ou regarder une fleur que l'on amène au travail quelques secondes par jour, en ressentant la Vie, la Vie en soi.

L'histoire du père de famille qui médite. Un père de famille médite sur le fait d'aimer tout le monde, d'être bienveillant avec tout le monde. Puis soudain sa fille surgit : Papa ! Papa !. Et le père méditant de répondre :"Laisse-moi tranquille ! Je médite sur la bienveillance !.



Etre présent dans tous les moments de notre vie. Plus encore quand on se trouve dans des situations critiques. Pourquoi est-on plus présent avec les animaux qu'avec les humains ? Parce que les animaux ne sont pas dans l'égo. Ils sont pour Eckhart, "les gardiens de l'Etre" ; ces animaux permettent à de nombreuses personnes en étant avec eux, au moins quelques instants dans leur journée d'être dans la conscience.

Ne pas éviter à ses enfants la souffrance. Bien sûr les protéger. mais la souffrance fait partie de la vie. C'est la souffrance qui amène à plus de profondeur.
Il y a différentes formes de souffrance. Celles générées par l'égo lui-même, ce sont des formes de souffrances inutiles et pourtant nécessaires aussi longtemps que l'on est inconscient.
Les enfants comme tous les êtres rencontreront leurs propres souffrances à un moment ou à un autre.
Il est inutile d'être inquiet pour eux, cela n'apporte rien.

Le pouvoir et égo. Le conflit et égo. Eduquer son enfant à la conscience.
Porter plus d'attention à son état intérieur qu'à la situation de l'enfant...


...Voir dans quel état intérieur on est. Est-on dans l'inquiétude, la colère ?
Le jeune enfant absorbe d'abord l'état d'énergie dans lequel on est.
Demandons-nous à nous-même si l'on est capable d'accepter le moment présent tel qu'il est. L'enfant crie, hurle. Il fait ce qu'il ne devrait pas, selon nous, faire. Peut-on être présent, calme vis à vis du comportement de l'enfant ?

Etre présent dans nos propres difficultés, ne plus créer de résistances intérieures à ce qui est. Comment faire la paix avec le mécontentement de fond en nous ?
Reconnaître la structure de l'égo en nous. Le secret du bonheur : "faire un avec la vie", faire un avec le moment présent.

"Dieu" est la totalité, "la Vie". On n'est pas séparé de cela. A partir du moment où on dit "ma vie", on est dans la séparation.
 


Il n'y a pas de séparation avec la Vie.
On ne doit pas avoir peur de la mort. Il n'y a qu'Ego qui a peur de la mort.
Il n'y a pas de mort. L'énergie vitale demeure, seule la forme meurt.
Nous ne sommes pas nos corps. Ce n'est pas qu'une croyance. Quand la présence qui anime le corps n'est plus dans le corps, le corps finit de se détruire.
Comment perdre quelque chose que je ne suis pas ?

Harmoniser l'Humain et l'Etre. Etre enraciné dans la profondeur de l'être sans être perdu dans la forme ; ne pas s'attacher à ses rôles, les abandonner quand ils ne sont plus nécessaires.


Prochain chapitre (chapitre 5) : le corps de souffrance




Bon dimanche, Emmanuel

Partager cet article

Repost 0
Publié par Emmanuel de Lussac - dans Eckhart Tolle
commenter cet article

commentaires

Yog 28/12/2008 17:02

Vraiment, merci Emmanuel. Il sera plus facile de visionner chez toi que sur le site d'origine.
Alors, bien passé ce Noël en famille? Ta mère a été contente de son tableau?
Bises!

Emmanuel 29/12/2008 09:24


Bonjour Madame Yog ! Je continue toujours avec plaisir ces petits résumés. Oui, ma mère a beaucoup apprécié son tableau. Je t'envoie un petit mail ce jour. Bises, Emmanuel


triangle.gif

  sticker-oiseau-silhouette-2

 

La Maison d'Emmanuel

     "Tu es Cela - Plus proche que proche - Déjà là" 

___

 

Recherche

11497 10151563388252722 1707565980 a

 

Tout comme l'aigle s'en revient à son nid,

à tire-d'aile, lassé de son long voyage.

Ainsi l'âme qui dans le monde relatif et mortel des phénomènes a vécu,

s'en reviendra en elle-même,

Où elle s'endormira, libre de tout désir et de tout rêve

 

 

zafu

 

 

murugan.jpg